Poule Géline de Touraine

geline.jpg

Origines

Le mot "géline" vient de "gallina", qui signifie "poule" en latin. Elle peuple les basses-cours tourangelles depuis les le XIXème siècle et en 1909, le club avicole de Touraine décide d’officialiser l’existence de cette poule (standard…). Considérée éteinte à la fin des années 70, les années 80 la voient réapparaitre.

Description

Les Gélines de Touraine ont un corps allongé et à l’aspect dégagé. Le plumage est noir avec des reflets métalliques pour les coqs. De squelette assez fin, leur taille est légèrement supérieure à la moyenne. Les mâles pèsent de 3 à 3,5kg et les femelles 2,5 à 3kg. C’est une volaille à l'air vif mais calme et qui est rustique (peu sensible aux intempéries et aux maladies). Ses œufs sont d'un beau beige clair, rosé et doré; ils pèsent environ 60 grammes.

Utilisation

Bonne pondeuse, et bonne meneuse, la poule pourra sans encombre élever ses poussins. La ponte est régulière et assez abondante, sauf au moment des jours les plus courts et à la mue qui a lieu régulièrement à la fin de l'été.

Sélection et diffusion

Le standard a été établi en 1909 et enregistré en 1913. En 1997, l'UAGT (Union des Amateurs de la Géline de Touraine et des autres races de basse-cour tourangelle) est créée à l'initiative de plusieurs éleveurs. Le but est de rassembler les éleveurs et les amateurs des races tourangelles. Le SIGT accompagne la filière professionnelle "La Dame Noire"